samedi 3 janvier 2015

VIDEOPAC

Présentation:

Imaginons que vous êtes un ingénieur ayant fraîchement obtenu votre mutation de service au forceps (cette situation est purement imaginaire) Supposons que votre ancien service, pour vous conserver dans leur équipe, ait abandonnée la stratégie de la flatterie pour adopter depuis quelques semaines celle du "on te laisse moisir". Alors en ce jour de préparation d'anniversaire de la société, vous voyez votre nouveau service s'arracher les cheveux devant des demandes de présentations techniques sans que vous n'ayez été assigné à aucune tâche pour cette célébration qui aura lieu demain (purement imaginaire aussi ... personne n'aurait l'idée d'entamer une manip' de présentation client pour le lendemain)
Bref, vous regardez vos camarades s'atteler à la tâche ... vous voulez pas vous sentir exclu mais en ce premier jour de travail vous n'avez pas les moyens de faire grand chose tout seul ... vite, une idée pour faire semblant d'être occupé ... là, sur un coin de votre bureau ... le graal qui va sauver votre journée: un contrôleur 8 bits précâblé pour le pilotage d'un écran LCD. Vous n'y connaissez absolument rien dans la réalisation d'un jeu vidéo mais vous vous lancer le défi de réaliser un clone de SPACE INVADERS en 2 heures.
Bon, le temps d'aller chercher le dessin d'un envahisseur sur le net, que vous allez consciencieusement devoir charger dans la RAM de l'écran, de trouver un potentiomètre pour bouger votre vaisseau, de déboguer votre programme fait à l'arrache, sans réflexion préalable, vous vous retrouvez avec un jeu ne gérant qu'un seul ennemi, qui, plutôt que de faire des allers/retours sur l'écran, le traverse à la manière d'un PACMAN (ben oui, une fois que l'on a pris 2 matrices pour le dessin, il n'en reste plus que deux pour le déplacement dans le cas d'un A/R sur un écran 4 lignes ... )


Merde, c'est un peu décevant comme résultat ... enfin, le jeu fonctionne, et vous avez prévu un petit message de félicitations en cas de destruction de l'Alien:



Voilà, les 2 heures sont écoulées ... inutile de trop ébruiter l'affaire:
1) votre société ne sera peut être pas pleinement satisfaite de cet investissement
2) vos camarades commencent à se demander ce que vous foutez avec ce microcontrôleur alors que vous n'êtes même pas électronicien !!

Ayant le sens des responsabilités (et voyant surtout qu'il est l'heure d'aller courir), vous décidez d'abandonner là votre projet ... de toute manière le résultat est un peu pourri.

Pourquoi je vous parle de tout ça dans cet article consacré au Vidéopac ?
Ben parce que le Vidéopac, réponse de Magnavox (en 1978) à Atari (1977 avec son Atarai 2600), c'est un peu cela: faire des clones, parfois mauvais, des grand hits de l'époque, grâce à des micro contrôleurs. Dans l'architecture de la machine, on retrouve même un générateur de caractères (utile car la machine se veut aussi un ordinateur familiale, pourvu d'un clavier), proposant d'afficher un petit bonhomme qu'on retrouve partout dans les jeux.  Je crois bien que Gunpei Yokoi expliquait que dans un bon jeu, les sprites pouvaient être remplacés par des "0" ou des "X"... ben là on est en plein dedans, car il n'y a aucune différence entre une lettre ou un chiffre et ce petit bonhomme bien moche (disponible de face, de profil, immobile, en marche ...)





Vous pouvez voir ci-dessus une image de Space Monster, le clone de Space Invaders:
- avec ce fameux petit bonhomme qui n'aurait rien à foutre là s'il avait pas été dispo dans le générateur de caractères
- avec un vaisseau bien moche ... lui aussi victime du générateur de caractères (juxtaposition des caractères 38 et 39)

Notez l'absence de "S" à la fin de "Monster" ... oui oui, il n'y a qu'un monstre à shooter (comme dans mon programme) Les autres trucs à l'écran sont aussi à détruire mais ce ne sont que des "obstacles" à votre quête principale. Quand vous vous faites avoir, votre vaisseau de transforme en bonhomme (le fameux petit bonhomme du générateur de caractère) qu'il suffit de positionner sous un bouclier pour le voir se "retransformer" en vaisseau (mais du coup on perd un bouclier) ... le grand moment d'impuissance apparaît lorsqu'on est au stade "petit bonhomme" sans bouclier disponible (on évite les tirs et le monstre qui nous fonce dessus un moment mais cela n'a aucun intérêt ... on finit donc par se suicider)
En résumé: un jeu dont les graphismes mêlent caractères et dessins (comme sur mon programme dans lequel le tir de mon vaisseau n'était qu'une barre horizontale), des règles farfelues ... mais un boîtage de qualité avec une jaquette de toute beauté (ici en version française):


La console d'Arnaud Montebourg:

Selon Wikipédia, Philips rachète Magnavox et commercialise sa console Odyssey2 partout en Europe dès 1979, sous plusieurs marques appartenant au groupe néerlandais (Radiola, SChneider ...), faisant ainsi passer la console pour un nouveau format informatique. A l'époque il est courant de localiser la fabrication des jouets. Ainsi la version française du Vidéopac (le nom donné au format) est fabriquée par Philips, de sa première version (C52) à la dernière (G7400), et l'affiche fièrement, sur consoles et jeux:



Philips C52 version 1:

C'est la version la plus connue du Videopac en France:
- pas de bouton ON/OFF ou de témoin lumineux
- transmission Audio/Vidéo par câble antenne
- manettes, câble d'antenne et câble d’alimentation solidaires de la console. Mais sachez que les câbles manettes ne sont pas soudés directement sur la platine principale: la connexion est assurée par un connecteur CI
- manettes généralement noires, pourvues d'un stick à 8 directions, et d'un bouton ACTION à très faible enfoncement, qui a la fâcheuse tendance à perdre son capuchon carré (reste alors un petit ergot rond ... fonctionnel mais limite injouable)



Cette console est une version PAL du Videopac. Contrairement à une version PAL, qui embarque sur sa platine principale un composant intégré générant un signal composite à partir d'un signal RGB (le signal composite pouvant être apporté à la prise antenne du téléviseur en sortie d'un modulateur HF), la version SECAM contient une platine secondaire sur laquelle toute une tripaille de composants se charge de la même opération (certainement faute d'un composant SECAM tout fait ... ils ont du être content chez Philips de devoir faire une version SECAM)


C52 version 2:

Quasiment la même chose que la version 1, sauf que:
- les manettes sont grises (et de mémoire bénéficient d'une connectique type Atari 2600 ... il faudrait que je vérifie)
- le câble secteur se connecte désormais à la console ... mais attention: n'espérez pas en trouver un de remplacement facilement si vous achetez une console qui en est dépourvu ... la connectique est bien tordue.
- on a enfin le droit à un bouton Marche/Arrêt




Notons que la boîte fait apparaître une photo de la première version de la console (sans bouton) et des jeux en boîtage carton noir.




JET 25:

De marque Radiola, elle est identique à la C52 avec bouton M/A, avec un câblage intégralement solidaire de la console.
Distribuée en France au début du "format", cette console est à priori SECAM (je n'ai pas ouvert pour vérifier)


Sa notice est facilement trouvable sur le net. Dès que j'aurais remis le main sur le lien, je l'indiquerai ici. Mais pour vous éviter de vous balader un peu partout, en voici quelques extraits:








Ici vous pouvez voir le schéma et le routage de la carte mère. Contrairement à la version PAL de la G7000, elle ne possède pas de modulateur RF. Les signaux utiles à la création d'un signal RF (R,G,B, Luminance et Synchro) sont donc mis à disposition en sortie de carte mère, et utilisé par une autre carte dédié à la mise en forme de ces signaux, la Platine Codeur.







Nous constatons que la synchro disponible est correctement polarisé pour une utilisation sur téléviseur. Un mod RGB ne devra pas l'inverser (ce qui est le cas pour la G7000)

Vers une idée de MOD simple (non testé, à vos risques et périls):
Sur le net, on trouve surtout des mods pour la G7000 PAL. Ces mods consistent à récupérer les signaux à l'entrée d'un encodeur PAL, forcément absent de notre JET 25 SECAM
- soit c'est la sortie de l'encodeur (qui attaque normalement un modulateur HF PAL) qui est récupérée, il s'agit alors d'un MOD composite
- soit c'est l'entrée de cet encodeur qui est récupéré, et il s'agit d'un MOD RGB



Les C52 et JET25 SECAM n'ont pas de modulateur SECAM en lieu et place du modulateur PAL. Impossible de faire un mod composite facilement (peut être en récupérant des signaux sur la platine encodeur, mais c'est pas immédiat)
Pour autant, ce n'est pas parce que le modulateur est absent que ses entrées ne sont pas disponibles. Que ce soit sur une JET25 SECAM ou sur une G7000 PAL, les signaux RGB et Luminance sont issus du même processeur Vidéo. Ces signaux sont naturellement mis à disposition de la platine encodeur SECAM de la JET25.



A priori, le schéma d'ampli RGB+Luminance que l'on trouve sur le net pour la G7000 PAL peut être appliqué pour la JET 25 SECAM




Par contre, à la lecture des schémas des 2 consoles, il apparaît  que le signal de synchro proposé à la platine encodeur de la version SECAM ne soit pas pris au même endroit de la carte mère de la version PAL. La notice de la version SECAM laisse apparaître un signal polarisé correctement, alors que le MOD RGB de la version PAL inverse le signal de synchro.

Je pense donc qu'il faut remplacer l'ampli synchro du mod PAL par celui là:




 Au final, ce que je testerai:






G7000:

Version de base de la console disturibuée en Europe, je ne sais pas si celle en ma possession a été distribuée en France, et si c'est le cas si elle est en version SECAM ou si Philips misait sur l'arrivée sur notre territoire de TV PAL/SECAM.
Toujours est il que cette version se situe entre les 2 versions de la C52 (manettes à connecteurs mais reste du câblage solidaire de la console)



G7400:

Là il s'agit d'une vraie évolution de la console, puisqu'estampillée Videopac +. "+" pour l'affichage d'arrière plans sur les jeux "développés" ou réédités pour cette version (ces jeux étant compatibles avec le format de base Videopac, mais ces graphismes supplémentaires n’apparaîtront pas)



Contrairement à l'idée reçue, la G7400 n'est pas la version antenne de la G7401. En effet, la G7400 propose un raccord à la TV par Péritel RGB (DIN8+blindage) OU par Antenne.


Les manettes bénéficient aussi de connecteurs, mais au format DIN (impossible d'utiliser les manettes de la JET25 sans bricolage)

Gros point noir: le bouton M/A rouge,à gauche de la console, est une vraie calamité. Vous aurez bien du mal à trouver une console avec un bouton fonctionnel. Bien souvent il est bloqué dans l'une ou l'autre des 2 positions, sans moyen de commuter son état !!

G7401:

Dernière évolution de la console, elle est identique à la G7400, à ceci prêt que la sortie Antenne a disparu, et que le clavier fait apparaître les instructions correspondantes à chaque bouton (comme sur le Sinclair ZX81) pour ceux qui veulent s'essayer à la programmation, à l'aide par exemple de la cartouche 9.



liens utiles (temporaire)
http://www.nightfallcrew.com/20/07/2013/philips-videopac-g7000-pal-rgb-video-mod/
http://helenvivet.free.fr/subdirB/construction.html

6 commentaires:

  1. Merci beaucoup pour les infos sur l’adaptateur secteur.
    J'ai perdu le miens il y'a bien longtemps et ma C-52 commençait à s’ennuyer de moi... ;-)

    RépondreSupprimer
  2. de rien ... malheureusement je n'ai pas le temps de m'occuper de mon projet RGB sur cette console :( ... mais je vais essayer de garder cette page vivante

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Mr Eddy, j'ai suivi le montage pour le RGB Pc Engine est j'ai un soucis de sync je pense (image découpé qui sautille latéralement^^), mais étant parti de votre schéma, j'ai essayé d'appliquer les modification indiqué sur la page, j'aimerais vous envoyé le schéma de mon montage si cela ne vous dérange pas pour touver le problème, vous en remerciant par avance ;)
    Julian

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, je suis dispo pour toute question directement par mail, eddy.foucault@gmail.com (je vous envoie un mail en doublon de cette réponse car elle n'est pas au bon endroit sur ce blog)

      Supprimer
  4. Bonjour, je possede une Videopac Schneider 7000 et l'alimentation interne est hs. je voudrais la reparer mais il y a deux resistances explosées, donc pas de possibilité de connaitre les valeurs. Auriez vous un schema de cette alim? merci d'avance pour les infos.
    Janick.

    RépondreSupprimer
  5. Hello Eddy, merci pour cet update sur la C52, j'ai en effet aussi une version 1 de la C52 où il me reste à trouver la bonne manière de récupérer le signal de synchro ;-)

    RépondreSupprimer